Toutes vos demandes (courrier, courriel, téléphone, assurances, adhésions,  etc...) 

Dan Guesset (onglet contact)

Communiqués

Oui le Covid nous emmerde ! Il se passe aussi de notre avis sur la question…
Notre petit monde de l’aikido est aussi boulversé. Les dojos ont été fermés, en conséquence les pratiquants cherchent de nouvelles méthodes. La mode est à Zoom. Quand je vois ma fille de douze ans prétendre étudier par ce biais, j’ai des doutes… Tiki me dit que dans le cas du Iaï cela fonctionne assez bien, je veux bien le croire mais le Iaï et l’aikido sont deux disciplines très différentes en ce qui concerne la manière de pratiquer. S’il me semble possible de corriger une position, je ne conçois pas comment transmettre la sensation d’un mouvement par vidéo. Il manquera toujours le ressenti du corps. Autant j’encourage le visionnage de la vidéo d’un cours auquel on a participé et qui fait office de carnet de notes autant la consommation d’aikido « Youtube » me semble créer un effet négatif type consommateur de super marché qui ne se rattache à aucune expérience sensorielle et se perd dans le règne de la quantité. L’accumulation, le fatras technique non digéré qui en résulte ne mène à aucun approfondissement de la conscience.
Ceci dit il y a d’infinies possibilités de pratique. La grande majorité des pratiquants ne sait pas marcher, le Covid nous offre une chance extraordinaire de se consacrer à la marche… En plus, c’est gratuit et permis !
L’économie de mouvements ? Éliminer le spectaculaire pour se consacrer au dépouillement… Voilà qui est parfaitement adapté au confinement et plus votre logement est petit mieux c’est. Il est possible de pratiquer en faisant la cuisine, la vaisselle, le ménage, pas besoin de se changer.
Si vous disposez d’un bout de couloir la pratique des suburi est toujours utile si vous ne la transformez pas en une absurde course de vitesse, ici encore la qualité prime, il est bien plus profitable de chercher le calme dans le mouvement et de se débarrasser de l’intention de couper…
Si vous avez la chance de vivre à la campagne, fendez du bois… débroussaillez ä la machette… Jardinez…
Mettez le covid à profit !

Stéphane BENEDETTI


Chers amies, chers amis,

Nous aimerions attirer votre attention sur un aspect essentiel de la pratique qui irrigue (ou devrait irriguer) la pratique au sens large ; la courtoisie.  La courtoisie est laspect vivant de létiquette.

En tant que pratiquants d'Aikido nous devrions veiller à manifester la plus grande courtoisie véritable expression du respect mutuel, fondement de la pratique des arts martiaux sans laquelle aucune pratique de lart de la paix (heiho 平法) nest possible car il ne resterait que la force brute.

Que l'on ne partage pas l'opinion de l'un ou de l'autre n'autorise ni les propos blessants ni la médisance, éternelles sources de conflits stupides et improductifs qu'une discussion courtoise et respectueuse aurait suffit à éviter.

Nous aimerions vous demander d'y réfléchir et de chercher à en faire une source d'enrichissement de votre pratique.

Pace e salute ! 

M. T. Shewan

S. Benedetti


Nominations

 

Malcolm Tiki SHEWAN, 7e dan (sa nomination a été retardée à plusieurs reprises par des embrouilles administratives)

Michel Duc  NGUEBANA, 6e dan, Russie-Congo.

Doris DOHSE, 6e dan, Allemagne.

Fedor RUBAN, 5e dan, Ukraine.

Jean Marc DESSAPT, 5e dan. France.

 

Et nos proches amis:

 

Joël POSLUNS, 7e dan, USA.

Roberto BOLLERO, 7e dan Italie. 

Andrey MARIENKOV, 6e dan, Russie.

Alexei SITNIKOV, 5e dan Russie. Mutokukai

Brian  ERIKSEN (un ancien Aixois) 5e dan, USA.

Eric CONTET, 5e dan, Luxembourg. Mutokukai groupe Nishio.

 

Beaucoup de promotions donc et félicitations à tous.

 

Et maintenant les mauvaises nouvelles.. 

 

Mutokukai continue à grandir, doucement heureusement, mais nous avons peur que nous n’approchions de la limite au delà de laquelle la barque devient ingouvernable… 

D’un autre coté nous nous réjouissons de constater une meilleure compréhension de ce qui nous unis : « mutoku ». Il y a donc de l’espoir !

 

C’est sans doute l’age mais nous commençons à nous inquiéter pour notre descendance.  Nous voyons se profiler à l’horizon la menace, à peine voilée, d’un aikido sportif, plus ou moins déguisé - et plus éloigné des principes profonds d’un Bu-do (qui nous avait motivé au départ).

 

La Fédération Internationale d’Aikido (FIA) est membre des World Games et de quelques autres associations de mauvais aloi (de notre point de vue !). 

A plus ou moins brève échéance l’aikido risque de finir tout comme le kendo et le judo en un « budo sportif ». De surcroît “non-compétitif...” donc ne possédant même pas les aspects positifs et constructifs éventuels du système de la compétition.

 

La question se pose aujourd’hui de savoir quelle est la position de l’Aikikai… ?

 

Notre point de vue est mutoku, celui de Cyrano de Bergerac: 

« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais ! Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès ! Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! »

 

Pace e salute !

 

Malcolm Tiki Shewan, Stéphane Benedetti


無得会 INTERNATIONAL ADDRESS: http://mutokukai.org

"Bienheureux les fêlés, car ils laisseront passer la lumière. "
Michel Audiard